27 décembre 2009

Joyeux Noël

Bonjour Bonjour !

Et voilà, le dernier épisode ne nos aventures est en ligne. Que s'est-il passé depuis notre dernier numéro?

- L'hiver sous toutes ses formes
- Et les JO alors?
- Un Noël au Canada
- Le boxing Day


L'hiver comme on l'imagine s'est emparé du Canada. Nous avons d'abord eu la tempête de neige. Une journée suffit pour poser une couche de 30 centimètres sur Montréal, ayant pour conséquence un balai incessant de déneigeurs durant 4 jours et 4 nuits. Dans de pareilles situations, Montréal est bien préparée. Plus de 3000 ouvriers bossent sans cesse là dessus. Les rues prochainement déneigées se doivent d'être libre, et les interdictions de stationnement provisoires sont légions. Pour les quelques personnes n'ayant pas fait attention, une sonnerie stridente qui réveille tous les blocs des alentours se fait entendre, histoire que l'étourdi de service chausse ses chaussures, sa robe de chambre et déplace son char (en français ça donne sa voiture).

S'en suivit une belle vague de froid avec tout d'abord des températures côtoyant les 10 degrés en dessous de 0 pour nous donner un avant gout de ce qui nous attend les 3 prochains mois, ce qui permit de durcir la neige fraichement tombée.
Quelques jours et flocons plus tard, le thermomètre s'est encore affolé, et cette fois c'est du -29 que nous avons eu durant 2 ou 3 jours! En théorie on n'aura pas plus froid en janvier ou février, mais nous aurons cette température plus longtemps. Que dire de ce froid? Chaque partie du corps à l'air libre est potentiellement gelée. Pour vous donner une idée, j'ai du marché plus de 15 minutes non stop dehors, mon écharpe était gelée sur l'extérieur et j'avais tout le mal du monde à plisser mon front. Le point positif (oui oui, il y en a bien un), c'est que depuis 2 ou 3 jours il fait environ -5, et on s'entend dire "cool il fait chaud aujourd'hui" (véridique), on ouvre les manteaux et on savoure les rayons du soleil.

Aujourd'hui nous avons vu le dernier caprice de monsieur météo: les pluies verglaçantes. Les routes se transforment peu à peu en patinoire. J'ai hâte de voir ce que ça va donner demain. Gare aux chutes. J'ai lu d'ailleurs il y a quelques temps que le gouvernement du Québec a tout un budget d'indemnisation pour les chutes dues aux possibles soucis de déneigement des trottoirs.
Autre observation du jour: les voitures roulent toujours vite malgré tout ça.


Comme vous le savez probablement tous, les Jeux Olympiques d'Hiver vont se dérouler en février à Vancouver, et la flamme est parti le 30 octobre de Vancouver pour une ballade de 45 000 kilomètres à travers le Canada. Nous avons eu la chance de la voir lors de son passage à Montréal. Les festivités se sont déroulés sur la place Jacques Cartier dans le Vieux-Montréal. Nous sommes arrivés vers 18 heures sur place, et nous nous sommes retrouvés à côté de la scène installée pour l'occasion. Peu avant l'arrivée de la flamme, un groupe de manifestant se fait déloger par les forces de l'ordre, et devinez ou? juste à côté de nous! Nous nous sommes retrouvé coincés avec une dizaine d'autre personne entre les manifestants sur notre droite, et les policiers à cheval sur notre gauche, chouette ambiance, d'autant plus que les policiers ne voulaient pas nous laisser passer. Au bout de 10 minutes ils ont ouvert le chemin et nous avons pu nous faufiler entre les chevaux peu avant l'arrivée des CRS. Ouf.
Puis le hasard faisant bien les choses, nous avons vu passer la flamme à même pas 1 mètre de nous. Un moment sympathique ponctué d'un petit concert et de l'hymne canadien. Nous étions ensuite frigorifiés alors retour au bercail.


En me préparant pour le Canada j'ai eu la bonne idée de mettre un pantalon et une veste de costume dans ma valise. Pourquoi me direz vous? peut être l'intuition. Oui mais non, mais pourquoi tu nous parles de veste et de costume maintenant? Je vais tout vous expliquer, une petite minute.
Depuis une dizaine de jours je suis devenu chargé de compte pour une banque. En quoi cela consiste? C'est un travail de commercial. Je démarche les commerces pour leur proposer nos produits et nos services. Mais encore?
Vous allez tous au supermarché, à l'épicerie, chez le coiffeur ou encore à la Fnac. vous payez essentiellement voir de plus en plus en carte de crédit, mais vous demandez vous comment cela se passe? Quels sont les coûts pour le commerçant? C'est là que j'interviens. Je propose à tous les commerces possibles les appareils pour lire les cartes et je négocie les tarifs.
Le boulot est intéressant. Je vois une trentaine de personne par jours, et toutes différentes. En 2 minutes je peux passer d'un garage tenu par un chinois à un restaurant pakistanais ou encore à un dentiste québécois. Mon produit est d'autant plus "facile" à vendre. Nous sommes leader au Canada, et notre prix sont généralement plus bas que la concurrence. Ce que j'aime, c'est que chaque situation est différente. Certains commerçants sont plus méfiants, il faut insister sur la sécurité, d'autres cherchent à faire des économies donc on va insister sur les taux. Il faut cibler les attentes de la personne en face. En comprenant tout ça, la vente va se faire d'elle même.
L'équipe est jeune est sympa et se compose d'une quinzaine de personne de diverses nationalités (français, québécois, belge, Cameroun ...). Je vous raconterai dans un prochain article l'ambiance américaine de cette boite, ça vaut le détour.
Mais ce boulot n'est pas de tout repos. Le salaire est entièrement à la commission. Si je ne vends rien, je ne gagne rien. Bon, en une semaine j'ai gagné globalement la même chose qu'une semaine de saisie de donnée donc ça va. En revanche mes journées sont longues, je commence à 8h30 pour rentrer seulement vers 19 heures, mais je suis totalement autonome. Si je veux rentrer 2 heures, je le fais. Et puis, vous auriez pu m'imaginer moi qui suit globalement frileux travailler en extérieur en plein hiver à -29 au Canada, qui plus est en pantalon, chemise, veste et cravatte? Moi non. Mais je survis en empilant les couches! Je finis mes journées sur les rotules aussi, passer sa journée à essayer de convaincre aussi bien en français qu'en anglais, essuyer 29 rejets pour un seul oui voir aucun procure une certaine fatigue mentale.
Il n'empêche que j'ai l'impression que ce métier n'est pas mal vu ici, contrairement à la France. Il est très rare de se faire jeter à peine entré dans le commerce. Généralement les personnes écoutent ce qu'on a à dire. Pour vous donner une idée, parfois nous entrons dans un magasin pour en ressortir 10 minutes plus tard avec toutes les coordonnées privées du propriétaire, de ses identifiants bancaires et d'un chèque...
Ce boulot va être une bonne expérience professionnellement. En 10 jours j'ai déjà appris beaucoup de choses.


Noël rime généralement avec famille et bonne bouffe. Malheureusement nous n'avons pas pu être avec la famille (mais nous avons pensé à vous), par contre la bonne bouffe nous avions. Nous avons réveillonné chez Juan et Laura en compagnie d'Aurore. Au menu du soir:
- Crevettes et petits fours
- Foie gras et accompagnements avec un tariquet
- Magret de canard et grattin dauphinois avec un Saint-Emilion
- Bûche chocolat framboise

Ah j'oubliais, Noël rime aussi avec accessoires. Nous avons acheté un beau sapin la semaine dernière pour notre salon. Vous l'aurez en photo probablement demain dans notre nouvel album "Montréal en hiver" qui aura pour but d'illustrer cet article et les suivants.


Le 26 décembre en Alsace c'est férié, mais dans les pays anglos-saxons c'est le boxing-day,l'équivalent de l'ouverture des soldes en France, sauf que c'est pire. Les magasins ouvrent à 13 heures, mais à 7 heures du matin il y a déjà du monde devant les grilles des équivalents FNAC ou Virgin. Les magasins se sont adaptés: chauffages extérieurs et cafés pour les braves. En bon consommateurs que nous sommes, nous nous devions d'aller faire un tour, mais à 13 heures seulement. De nombreux québecois se sont déplacés malgré la pluie verglaçante. J'ai pu jeter mon dévolu sur une chemise et un pantalon à -40% chaqun (mon pauvre pantalon pour le travail se sentait bien seul et n'aime pas la neige). C'était la partie facile. La partie compliquée c'est la file qui s'étend à travers tout le Zara jusqu'aux caisses pour régler. Bilan: 30 minutes d'attente... Anais a trouvé encore mieux: 3 achats qui sont revenus à 33 dollars au lieu de 170 chez Urban Outfitters (et plus de 45 minutes d'attente).


A bientôt, et joyeuses fêtes à tous!


Anais & Jérôme

Posté par anaisjerome à 07:24 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Joyeux Noël

    Shopping !

    Salut les amoureux !
    Ah, je reconnais bien Anaïs là, elle n'a même pas peur de faire 1h d'attente pour du shopping !
    Au fait, t'as du travail toi Anaïs ?
    Dis donc, -30°C ça doit faire tout drôle... nous en France, il tombe 3cm de neige et tout le pays est paralysé... s'en compter qu'on a eu -10°C !

    Je vous fais de gros bisous et vous souhaite un Joyeux Noël (en retard) et une bonne année (en avance). Vous le faites où d'ailleurs le nouvel an ?

    Bisous !!!

    Anne

    Posté par Anne, 27 décembre 2009 à 14:21 | | Répondre
  • Coucou !

    Waouh c'est chouette tout ça ! J'espère que vous avez passé un bon Noël.
    Encore bravo à Jérôme pour son travail !
    - 30 degrés ? Mêmme pas peur hihi
    Bisous et au 8 janvier !

    Posté par Emilie, 29 décembre 2009 à 12:32 | | Répondre
  • Je crois vraiment que les pluies verglaçantes est le phénomène météo qui m'a le plus déplu pour l'instant!
    En tout cas, c'est cool, que vous ayez pu faire de bonnes affaires pour le Boxing Day!

    Posté par Aurore, 31 décembre 2009 à 00:58 | | Répondre
Nouveau commentaire